Paris : le Balzac, change de tête d’affiche et reste le cinéma indépendant des Champs

« Le Balzac est fragile, mais il est toujours là », lancent en chœur Jean-Jacques Schpoliansky, 74 ans, qui a tenu la maison pendant 44 ans, et Priscilla Gessati, 36 ans, qui vient de reprendre ce cinéma…lire l article

Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.